Quel budget prévoir pour l’installation d’un sanitaire PMR

sanitaire-pmr

Depuis 1992, la norme NF P 99-611 dicte la réglementation en matière de sanitaire PMR dans les ERP (Etablissements recevant du Public). Il n’existe aucune obligation pour les logements privés, mais des mesures incitatives sont proposées par l’état depuis plusieurs années.

 

En matière de sanitaires pour personnes à mobilité réduite, il n’existe aucune obligation pour les logements privés. Mais des mesures incitatives sont proposées par l’état depuis plusieurs années.

 

Pour les ERP (Etablissements recevant du Public), la norme NF P 99-611 dicte la réglementation en matière de sanitaire PMR depuis 1992.

 

Malgré leur utilité reconnue par tous, les travaux d’installation de sanitaires PMR peinent à être mise en place dans les bâtiments existants.

Pourquoi cette réticence ? Principalement en raison du budget à prévoir qui effraie particuliers comme professionnels.

 

1.  Quels sont les choix d’équipements à privilégier ?

2.  Ce type d’installation est-il réellement très coûteux ?

3.  Quelles sont les aides de l’état pour les particuliers ?

 

Nous allons tenter de répondre à voes questions sur le sujet et vous guider dans le bon choix :

1/ Quels sont les choix d’équipements à privilégier ?

 

Il y a quelques mois, nous sommes intervenus chez une dame âgée de 92 ans, qui ne prenait plus de douche depuis 12 ans, ne pouvant plus rentrer dans sa baignoire.

 

Elle ne pouvait plus utiliser son bidet beaucoup trop bas, seuls les toilettes lui étaient encore accessibles, avec difficulté, malgré l’utilisation d’un rehausseur.

 

Nous sommes donc intervenus pour un total relooking de sa salle de bain : douche senior en remplacement de la baignoire, WC PMR rehaussés, tout cela avec un décor mural très moderne, de type marbre blanc veiné gris.

 

Une semaine après les travaux, lors d’une visite de contrôle, notre cliente, habitant dans le 12e arrondissement de Paris, nous a dit qu’elle “se sentait soulagée et regrettait de ne pas l’avoir fait avant”.

 

Elle a de nouveau été capable de se laver seule dans une douche antidérapante équipée d’un siège et de barres de maintien, et a pu apprécier l’utilisation d’un WC japonais, en remplacement de son bidet, auquel elle était très attachée.

 

Pour cette cliente il était certain que l’offre de travaux à lui proposer était la plus complète : zone de douche + WC PMR.

 

Selon les équipements déjà en place et les habitudes des utilisateurs, il faudra donc réfléchir à la nécessité d’aménager uniquement l’espace douche sécurisé de plain-pied ou la salle de bain complète comprenant la douche sécurisée, le WC PMR, la porte coulissante etc.

 

2/ Le coût d’une installation d’un sanitaire pour PMR

 

Tout d’abord, il est important de considérer que les particuliers désireux de s’équiper en sanitaire pour PMR le font pour une personne du foyer en baisse de mobilité. Le besoin est donc concret et d’autant plus nécessaire.

 

Le coût des travaux (réel ou supposé) ne doit pas être un frein à l’étude de projet et à l’analyse poussée du besoin de l’utilisateur final. Si la salle de bain est utilisée par plusieurs membres de la famille, le dossier sera étudié au plus juste pour que chacun puisse bénéficier d’un confort optimal.

 

La sécurité n’a pas de prix, certes, mais elle a un coût.

 

Quel est ce coût ?

 

Pour la rénovation d’un espace douche complet comprenant les équipements suivants :

  • un bac à douche extra-plat antidérapant, avec bonde extra-plate
  • l’habillage des murs au pourtour,
  • les barres de maintien,
  • un mitigeur thermostatique, douchette, flexible lisse de sécurité à écrou tournant,
  • un siège mural rabattable,
  • une paroi vitrée anti calcaire espace ouvert,

 

il faudra compter au minimum 4 500 à 5 000 € HT. Selon la finition des équipements choisis, la taille de la pièce et les accessoires de confort en surplus, il est très courant de prévoir un budget aux alentours de 6 000 € HT.

 

Concernant l’aménagement d’un WC PMR, qu’il soit situé dans une pièce à part ou inclus dans la salle de bain, il faudra compter en 1 000 et 3 000 € complémentaires pour son aménagement.

 

3/ Quelles sont les aides de l’état pour les particuliers ?

 

Bonne nouvelle ! La loi de finance 2018 a reconduit le crédit d’impôt* de 25% sur les équipements de sanitaire destinés aux personnes âgées et personnes à mobilité réduite.

 

Il faut que les travaux soient réalisés par une entreprise dans votre habitation principale.

 

*Détails du crédit d'impôt :

Equipements pour les personnes âgées ou handicapées :

5 000 € pour une personne seule ou 10 000 € pour un couple

+ 400 € par personne à charge (200 € pour un enfant en résidence alternée).

Le plafond est calculé par période de 5 années consécutives. Pour les dépenses de 2017, la période s'étend de 2013 et 2017.

(source : http://impotsurlerevenu.org/)

 

 

De plus, pour les travaux effectués dans une habitation de plus de 2 ans, l’état propose une TVA réduite à 10 % au lieu de 20 %.

 

Maintenant que vous êtes devenu un expert sur le sujet, il est temps de se jeter à l’eau avec un professionnel du secteur, certifié Handibat pour la 3e année consécutive, alors contactez-nous sans hésiter ! Nous sommes à l’écoute de vos projets.

Téléchargez la brochure pour en savoir plus : ici

 

S'inscrire à la newsletter

Articles récents