Le maintien à domicile des personnes âgées ou PMR

maintien-a-domicile

Véritable enjeu de société, le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes est un sujet sensible et colossal, face au placement en maison de retraite (EHPAD).

Souvent soutenues par des aides publiques (gouvernementales, régionales ou départementales), un grand nombre de famille se porte sur ce choix de maintenir à domicile des personnes âgées en aménageant le lieu de vie et en adaptant le quotidien en toute sécurité pour les séniors.

-> Quelles sont les points clés à prévoir ? <-

1. L’aménagement de l’habitat pour personnes âgées dépendantes

C’est LA priorité ! Elle doit être adaptée à la mobilité réduite et, le cas échéant, à la pathologie de la personne âgée. De plus, les équipements de maintien à domicile doivent faciliter le travail des aidants familiaux et des auxiliaires de vie ou personnels soignants.

Au cœur de l’habitation, la salle de bain est la pièce phare. Elle doit pouvoir apporter le maximum d’autonomie à l’utilisateur dans des moments intimes comme la toilette dans la vie quotidienne et éviter un maximum le risque de chute.

renovation-salle-de-bain

2. La contribution des aidants familiaux pour le maintien à domicile

Il existe plusieurs types d’aidants : le personnel extérieur ou les proches, que l’on appelle les aidants familiaux.

D’après l’APRIL, la France compte 11 millions d’aidants familiaux, soit 1 français sur 6.

On définit comme aidant :

« Toute personne qui vient en aide à titre non professionnel, pour partie ou totalement, à une personne dépendante de son entourage, pour les activités quotidiennes. Cette aide régulière peut être prodiguée de façon permanente ou non. Cette aide peut prendre plusieurs formes »

(définition Collectif Inter-associatif d’aide aux aidants familiaux – CIAAF) »

De nombreuses solutions existent pour faciliter le quotidien des personnes âgées en perte d’autonomie, et leur éviter la maison de retraite. Les établissements spécialisés étant souvent coûteux et déstabilisants pour les aînés (et leurs enfants), toutes les mesures doivent être prises pour leur assurer sécurité et bien être chez eux

La mise en place d’une aide-ménagère, d’une aide à la toilette, de distribution de repas préparés, d’une aide aux sorties, sont des services qui peuvent être organisés à la carte et suivant le besoin de la personne. La région, le département ou la municipalité peuvent vous renseigner et vous mettre en relation avec des associations spécialisées dans le maintien à domicile. Celles-ci ont constitué des annuaires de sociétés sérieuses qui proposent d’organiser ce type de services dans un délai très court.

 

3. Un budget adapté pour les seniors

Le coût du maintien à domicile est important, certes ; mais il est néanmoins inférieur à celui des maisons de retraites ou établissements spécialisés. Il est donc intéressant de maintenir les seniors chez eux le plus longtemps possible.

Des aides publiques existent, comme l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie). Elle n’est pas la même si la personne réside chez elle ou en EHPAD (Établissement d’Hébergement pour personnes agées Dépendantes). Son montant dépend des conditions de revenus de la personne en perte d’autonomie.

D’autres aides existent, notamment pour réaliser les travaux d’aménagement du domicile. Il faut penser au crédit d’impôt de 25%, et au taux de TVA réduit à 10% pour tout aménagement d’une salle de bain par un professionnel avec installation d’équipements spécialement conçus pour les personnes âgées et personnes à mobilité réduite.

Pour résumer, nous avons envisagé dans cet article les nombreux avantages en faveur du maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie. Le point clé pour que cela dure le plus longtemps possible est d’éviter les accidents domestiques et principalement les chutes. Alors n’oubliez pas d’adapter le logement le plus tôt possible. Car : Prévenir c’est guérir ! 

brochure-salle-de-bain 

Topics: Senior

S'inscrire à la newsletter

Articles récents