Savez-vous quelle est la première cause de mortalité accidentelle chez les plus de 65 ans ?

chute-senior

On ne le répètera jamais assez, pour une personne âgée, vivre longtemps et en bonne santé, cela signifie avant tout d’éviter les chutes !

Et même une petite glissade n’est jamais anodine puisqu’on peut y accoler le malheureux adage : qui a chuté, chutera. En effet, dès la première chute, le risque de récidive est multiplié par vingt. Il est donc indispensable d’aménager le domicile pour l’éviter au maximum.

D’autant qu’en cas de fracture, la personne ne pourra souvent plus regagner son domicile sans de lourds aménagements. Pour le seul aménagement de la salle de bain avec l’installation d’une douche de plain-pied, d’un WC PMR (Personnes à Mobilité Réduite), d’un revêtement anti dérapant du sol, de robinetterie adaptée et barres de maintien, il faudra compter par moins de 8 à 10 000 €.

 

Si l’on y ajoute des meubles adaptés dans la salle de bain et la cuisine, l’installation d’un monte escalier et des portes coulissantes, la facture montera facilement au-delà des 20 à 25 000 €. Sans compter le prix des aides à domicile qui devront être engagées.

 

A ce tarif, il est préférable de suivre les conseils prodigués pour éviter de se prendre les pieds dans le tapis ou de glisser dans sa baignoire.

Que dire du coût exorbitant des maisons de retraite ?

Si l’aménagement du domicile après un séjour à l’hôpital coûte extrêmement cher, que dire du coût exorbitant des maisons de retraite ? Après une fracture du col du fémur et un séjour de plusieurs mois à l’hôpital, la personne affaiblie devra, dans 80 % des cas, intégrer une maison de retraite de type EHPAD !

 

Les coûts d’hébergement y sont très importants en France : comptez en moyenne 1949 € mensuels (selon les données de 2016 du portail national d’information pour l’autonomie des personnes âgées et l’accompagnement de leurs proches).

 

A Paris, il faudra plutôt compter entre 3 000 et 4500 € mensuels. Si des aides existent, il faudra souvent faire jouer la solidarité familiale pour régler la facture, les enfants et autres descendants seront ainsi sollicités en fonction de leurs revenus pour compléter la pension trop faible de leur parent âgé.

Les solutions pour bien vivre chez soi

Pour découvrir les solutions proposées aux personnes à mobilité réduite pour mieux vivre chez soi, nous vous invitons à lire la suite de l'article de notre tribune axée sur le sujet :

Bien-vieillir chez soi et pour longtemps

 

Lire la suite de la tribune >

Topics: Senior

S'inscrire à la newsletter

Articles récents